top of page
Le Centre d’Arts de Schorbach vous propose de découvrir des oeuvres jamais ou très rarement exposées de Gérard Houver, accompagnées d’œuvres de sa fille Marie-Odile et de son gendre Régis Hivet Mangin. Florent Charpentier, clarinette solo de l’Orchestre National de Metz, donnera un concert à l’occasion du vernissage public de l’exposition, le 14 avril 2019 à 16h00.

  du 31/03/2019 au 02/06/2019

 Univers Houver          

Régis Hivet-Mangin
À gauche, reproduction d’une œuvre de Régis Hivet Mangin.
À droite, reproduction d’un tableau de Marie-Odile Houver.
Marie-Odile Houver

 Montrer l'invisible                   

Vernissage public le mardi 4 juin 2019 à 17h00

  du 04/06/2019 au 30/06/2019

2018 11 - Lightpainting-9133(1).jpg
Les élèves de CM2 de l’école Maud Fontenoy se sont lancés un défi : montrer l’invisible en photo.
 
Ils sont dirigés dans leurs recherches et dans leur démarche par certains professionnels, parmi lesquels le photographe Benjamin Roi.

 Le temps d'un silence            

  du 06/07/2019 au 27/08/2019

Vernissage public le samedi 6 juillet 2019 à 16h00
Présence des artistes les 27 juillet, 3, 10 et 15 août 2019
"Le temps d’un silence" réunit des œuvres de trois aquarellistes : Annie Ivanic, Pierrette Jager et Charles Reslinger.

"Notre sujet, le temps d’un silence, est le chemin où chacun de nous, artiste, part à la rencontre de la nature. La sensibilité et l’instinct donnent naissance à la substance magique de la peinture, au jeu poétique et à l’écriture du peintre.
Aquarelles et huiles se confondent pour faire naître la vie."
ivanic_ok.jpg
Aquarelle d'Annie IVANIC
Photos du vernissage du 6 juillet 2019
IMG_2235.jpg
Charles RESLINGER
Retrouvez un portrait en vidéo de Pierrette JAGER en cliquant ici : Ma vie d'artiste
IMG_20190706_155646 (1).jpg
Pierrette JAGER
2018.jpg
Reproduction d'un tableau de Claude Braun

 Claude Braun - Peintures      

  du 19/04/2019 au 23/06/2019

Prolongation : jusqu'au 26/08/2019

Artiste protéiforme, Claude Braun concilie peinture, dessin, installation et vidéo. Il expose en ouverture de saison des tableaux récents.
 
Cette exposition, composée d’œuvres grands et moyens formats, vous invite à découvrir « une peinture abstraite d’expression gestuelle lyrique ».
Retrouvez un portrait en vidéo de Claude BRAUN en cliquant ici : Ma vie d'artiste
Blues.jpg

 Rencontres d'ici et d'ailleurs   

  du 01/09/2019 au 13/10/2019

Œuvres personnelles de Marie-Claire Dellinger
Vernissage public le 1er septembre 2019 à 16h00.
 
Présences et rencontres avec l’artiste
le samedi 14 et le dimanche 15 septembre, de 14h00 à 17h00.
Concert piano et basson le dimanche 22 septembre 2019.
"Il y a des rencontres qui nous marquent, nous émeuvent, nous émerveillent...
 
Rencontres de visages connus ou inconnus, de paysages, d’œuvres musicales ou poétiques.
 
Peindre c’est essayer de fixer ces moments particuliers..."

Marie-Claire Dellinger
Blues, Huile sur toile, 73x100 cm

 Regards singuliers                   

  du 13/10/2019 au 30/11/2019

Œuvres personnelles des membres de CADRE
Vernissage public le dim. 13 octobre 2019
à 16h00
biache.jpg
Tableau de Madeleine BIACHE
L’association CADRE (Carrefour artistique de rencontre) a été créée en 1987 par le peintre Gérard Houver (voir page 6). Elle a pour but de permettre une initiation au monde pictural de l’art.

Pour ce faire, les membres de CADRE réalisent bénévolement des études de tableaux de grands maîtres de la peinture. Ces études, propriétés de l’association, sont essentiellement destinées à un public scolaire et aux adultes en milieu rural.
D’autre part, un stage «Rencontre-Création» est organisé chaque année pour les débutants souhaitant s’initier à une pratique artistique ainsi qu’aux personnes plus expérimentées désireuses d’approfondir leurs recherches.

 Marc Folly - Aquarelles            

  du 18/10/2019 au 11/11/2019

Vernissage public le ven.18 octobre 2019 à 18h00
Démo de l'artiste au Centre d'Arts fin octobre-début novembre (date précisée ultérieurement)
Marc Folly est né à Grenoble. Il se forme à l’École des arts appliqués de Lyon. Il adopte rapidement l’aquarelle et s’y consacre, développant un style associant un dessin figuratif à des teintes intenses et des valeurs finement travaillées.

L’artiste lyonnais expose aujourd’hui dans de nombreux pays, dont la Chine, Taiwan et les États-Unis (2017). 
Amoureux des ateliers d’artisans et des lieux atypiques, Marc Folly relève le détail d’un outil peu ordinaire ou d’une gestuelle originale. Profondément marquantes, les aquarelles de Marc Folly ne laissent jamais indifférent. L’artiste lyonnais est l’un des piliers de l’aquarelle en France.**

** d’après L’art de l’aquarelle, n°39.
Ces rencontres encouragent la pratique artistique individuelle et certains membres de CADRE, tout naturellement, se consacrent à réaliser des œuvres personnelles.
 
Dans cette exposition, vous découvrirez des œuvres avec des techniques, des sensibilités et des sujets différents.
Artistes peintres
Madeleine BIACHE
Marie-Claire DELLINGER
Yves DAVID
Dominique GROSS
DSC_0043.jpg

 La faune des Vosges du Nord 

14/07/20 - 11/10/20

Une exposition de photos de Marc Hen
« Le photographe se doit d’adopter un certain comportement pour espérer révéler la beauté d’une scène de la façon la plus fidèle possible.

La photographie reste une pratique quotidienne en travaillant sur la profondeur de champ, le flou artistique ou la mise au point d’une façon autonome.
 
Je prends le temps de faire des photos en toute minutie et c’est souvent quand on s’y attend le moins qu’une opportunité se présente ! Quel plaisir d’attendre pour immortaliser ces clichées réalisés sans trucage. »

                                                                                        Marc Hen
Marc Hen est sur Flickr et sur Facebook
_R0A38671.jpg
_T9A0431.jpg
_R0A2897.jpg
IMG_1175.JPG

 Sur les brins, sous les feuilles       

14/07/20 - 11/10/20

Une exposition de dessins de Mélanie Muller
 
Vernissage public le sam. 04 avril à 16h00
beatle.jpg
"Un monde invisible qui grouille sous nos pieds. Ils fourmillent, s’échinent, s’organisent... nous passons constamment à côté sans même les remarquer.

J’ai voulu mettre en lumière tous ces artisans indispensables à la bonne marche de la nature en me penchant sur un espace de 4m2 pour révéler ces invisibles.

Passionnée, je cultive à mes heures perdues un jardin particulier fait de dessins et de photos. Ma technique va à l’essentiel, j’utilise uniquement le crayon et je choisis d’ignorer les couleurs pour donner la pleine mesure aux nuances, aux textures, aux détails."

                                                                                 Mélanie Muller

  Signé Jacno, un graphisme brut pour un théâtre populaire

19/05/21 - 09/08/21

Une exposition en partenariat avec l'Association Jean Vilar / Maison Jean Vilar (Avignon, 84) et avec le Collège Jean-Jacques Kieffer (Bitche, 57).
abeille_VdS.jpg
Marcel_Jacno_2_©Serge_Jacques.jpg
portraits de Marcel Jacno (©Serge Jacques).
Le Centre d’Arts a le plaisir d’accueillir « Signé Jacno, un graphisme brut pour un théâtre populaire », une exposition conçue par la Maison Jean Vilar pour le 73e Festival d’Avignon, vue par près de 3000 visiteurs. Cette exposition est un événement réunissant de nombreux partenaires institutionnels et le Collège Kieffer de Bitche.

Connaissez-vous Jacno ? Il suffirait de montrer certains de ses travaux pour entendre : « Mais oui, évidemment ! C’est lui... Jacno ? J’adore ! » Parce que ses créations, ses objets sont entrés dans nos poches, nos maisons, nos rues, nos vies ou plutôt celles de nos parents, de nos grands-parents et par naturelle propagation, dans les nôtres.
Marcel Jacno, c’est l’homme de caractères, graphiste et typographe amoureux des lettres. C’est l’homme qui s’affiche, en signant notamment l’image de marque du TNP. C’est l’homme qui emballe, aussi bien pour Guerlain que pour la SEITA, en redessinant le paquet de Gauloises. Nous avons choisi de montrer non seulement ses projets finalisés mais, aussi et surtout, ses premières esquisses, ses travaux préparatoires bruts, libres et féconds.
Marcel_Jacno_3_©Serge_Jacques.jpg
maquette de travail - affiche du XXe Festival d’Avignon (©Marcel Jacno).
Affiche_Festival_XX__©M.Jacno.jpg
Essai_emballage_Gauloises_©Marcel_Jacno.
essais sur l’emballage Gauloises (©Marcel Jacno).
Commissariat et scénographie : Jean-Pierre Moulères, assisté d’Adrian Blancard
et de Julia Gensbeitel Ortiz.
Graphisme d’exposition : Tiphaine Dubois - Alouette sans tête, Marseille
Tirages et impressions : Sunghee Lee – Ateliers SHL, Arles
Construction et montage : les élèves de SEGPA, section Habitat, du Collège Jean-Jacques Kieffer, encadrés par Jean-Luc Buchheit, Bitche.
Production : Association Jean Vilar - Maison Jean Vilar, Avignon
Remerciements : Corine Juresco, Éric Pascalis, l’association Les amis de Marcel Jacno : Olivier Jourdan et Isaline Rivery, Guerillagraphik, Stéphane Blanchet, Caroline Fischer, Bruno Foeglé, Christophe Salin, Jean-Marc Velter et Valérie Nominé.
Avec le soutien financier de : DRAC Grand-Est, Commissariat à l’aménagement du massif des Vosges, Région Grand-Est, Conseil Départemental de la Moselle, COmmunauté de Communes du Pays de Bitche, Parc Naturel Régional des Vosges du Nord et Commune de Schorbach.
L’association Jean Vilar / Maison Jean Vilar est soutenue par le Ministère de la Culture, la ville d’Avignon, la Région Sud et le Département du Vaucluse.
credits.jpg
Logo_CC_Pays_de_Bitche.jpg

 Les arbres     

19/05/21 - 22/08/21

Au bord du lac.jpg
Au bord du lac
"Du square de mon quartier des Batignolles aux somptueuses forêts du Pays de Bitche, les arbres sont pour moi un inlassable sujet d’émerveillement. La complexité de leur écorce, la le jeu d’équilibriste de leurs branches, la couleur de leur ramure en font des modèles que je ne me lasse de crayonner ou de peindre. Qu’ils soient solitaires, en trio ou en grande forêt, ils font danser mon fusain ou vibrer ma peinture.

J’ai travaillé le dessin et la gravure au sein des ateliers beaux-arts de la Ville de Paris.
 
Mon parrain Gérard Houver a accompagné mes premiers pas en peinture. J’ai la joie de retrouver son atelier lorsque que viens voir ma famille à Lemberg. J’ai la joie depuis 15 ans de peindre dans le cadre du stage de l’association Cadre qui m’offre de belles heures de peinture et d’amitié."
 
Sofie Morin

 Angelika Holz - Photos     

19/05/21 - 22/08/21

P1040327.jpg
IMG_9811.jpg
"Mes photos sont prises d’une part avec un objectif macro (60mm, f 1:2,8) et d’autre part avec un zoom LEICA (50mm-200mm). Mon travail met le focus sur la représentation des plantes ou des insectes, afin de les présenter le plus fidèlement possible au spectateur. C’est une joie pour moi d’observer et d’admirer ce qui nous semble banal ou ce à quoi nous ne prêtons pas attention, et de capturer ces moments. L’inaperçu devient grand et visible…

Les compositions des couleurs, la structure de l’image ainsi que la netteté ou le flou dans mon travail reflètent mon interprétation de la nature dans sa diversité insaisissable.

Les photos de cette exposition ont été prises à Schorbach et environs et montrent la beauté et l’impermanence."

                                                                                 Angelika Holz

Regards
Valentine Clouët des Pesruches

26/08/21 - 22/06/22

regards 4.jpg
Autoportrait
Trente œuvres de Valentine des Pesruches sont exposées au Centre d’Arts de Schorbach. La scénographie de l’exposition, imaginée par l’artiste, conjugue son imagination, son trait et sa technique, dans un rythme sobre et soutenu, avec ce lieu particulier dédié aux arts contemporains.



 
"Pour son exposition au Centre d’Arts Grossen Garten à Schorbach en Lorraine, l’artiste a choisi des œuvres qui conjuguent les espaces discursifs à travers les ouvertures.
 
Valentine peint très souvent en s’approchant de sa fenêtre sans vis-à-vis au 5e étage de son immeuble situé dans le 14e arrondissement de Paris. Là-même où l’architecture d’ensemble apparaît tel un aménagement hétérogène, avec ces espaces tracés spontanément et sans hiérarchie. La perspective des façades n’est jamais pareille et les lignes comme les angles surgissent de façon inattendue. (…)
A la gouache, à l’acrylique, à l’aquarelle ou à l’aide d’une technique mixte, les œuvres s’essaient à rendre compte d’une somme des possibles en peinture et proposent chacune à leur façon une traversée du regard. (…)
 
Volubile, discursive et poétique, cette sélection d’œuvres est une fenêtre ouverte sur le monde. Elle dessine un paysage sensible avec ses morceaux de temporalités. (…)"
 
Extrait de Valentine Clouët des Pesruches, fenêtre ouverte sur le monde,
par Caroline Canault
regards 2.jpg

Voyageurs dans le Temps   
Lupe Sarmiento    

01/04/22 - 27/11/22

pf_1649323153.jpg
« Voyageurs dans le temps est une exposition montrant des espaces humains actuels où l’on touche l’irréalité de la réalité, où l’être est dans son domaine des mystères et des révélations. » Lupe Sarmiento
L'exposition
Vingt œuvres de Lupe Sarmiento sont exposées au Centre d’Arts de Schorbach. La nouvelle scénographie de la salle d’exposition du Centre d’Arts permet au visiteur de voyager à travers les œuvres de Lupe Sarmiento. Ou comment le récit sert le propos de l’artiste.
 
Dans un rythme sobre et soutenu, les œuvres de l’artiste dévoilent une technique parfaitement maîtrisée, conjuguée avec une palette de couleurs originale et vive. Son exposition transporte le visiteur à travers plusieurs univers sensoriels, de la joie à l’amour, de la réflexion à la contemplation, de lumière à la pénombre.

Lupe Sarmiento est une artiste peintre-graveur péruvienne, née à Caraz, une petite ville des Andes. Elle a suivi des études de Beaux-Arts à l’université Catholique de Lima entre 1970 et 1974. Récipiendaire du Prix Pélican, elle s’installe à Paris en 1986. Elle s’inscrit alors à la Maison des Artistes et continue ses recherches d’une peinture qui mélange les racines américaines avec le champ spirituel. Pendant plusieurs années, cette recherche se manifeste par des formes abstraites. En 2009, l’artiste fait un grand saut et revient à la peinture figurative, domaine qu’elle avait initialement exploré au cours des années soixante-dix.
 
L'artiste
pf_1649323448.jpg
pf_1649322613.jpg

Bruno Klein              
Ciel, terre et eau                                        

01/04/23 - 05/11/23

Dix-neuf œuvres originales de Bruno Klein sont exposées au Centre d’Arts de Schorbach. La scénographie de l'exposition est signée par l'artiste. Un voyage au cœur du ciel, de la terre et de l'eau, avec des toiles réalisées spécialement pour l'exposition.

Rencontre avec Bruno Klein le 16 avril 2023 à 14h00.

« Des rencontres importantes ont marqué mon parcours.
 
L’artiste peintre Henry Gault m’a formé à la rigueur du dessin ; Miro Sego, maître de l’école des Beaux-Arts de Belgrade, m’a appris l’impressionnisme et la gestuelle libre. À l’école supérieure des arts décoratifs de Strasbourg, Elisabeth Fréring, artiste peintre, m’a initié à l’expression libre de la forme et de la couleur.
 
Ces trois apprentissages ont donné naissance à une tendance picturale à la frontière de l’abstrait et du figuratif. Je qualifierais ma peinture d’impressionnisme moderne.
 
Je peins directement sur la toile sans dessin préalable et sans aucun support photographique ou documentaire. Le souvenir, l’imagination et l’âme deviennent alors le terreau de ma création.
 
Les hommes, la nature, le ciel et l’eau sont les sources de fascination que j’ai envie de transposer sur la toile. Les côtes de France ou d’ailleurs, le conflit dans les Balkans ou encore la terre d’Afrique m’ont confié leur silence, leur souffrance et leur beauté que je traduis en formes colorées dans le tableau. » Bruno Klein

Gilles Quiffet            
L'étudiant, l'architecte, l'artiste             

01/04/23 - 05/11/23

img69.jpg
Autoportrait
"Typhoon", Gilles Quiffet. Seuil de l'exposition.

Gilles Quiffet, c'est une promesse de voyage à travers le temps, de 1973 à nos jours, en passant par la fracture surmontée de 2017.

Rencontre avec Gilles Quiffet le 16 avril 2023 à 14h00.

Gilles    Quiffet    est    né    le    22    mai    1952    à    Paris.
Passionné    d’Art,    il    étudie    à    l’Ecole    Boulle    puis    aux    Beaux    Arts.


Il    rentre    à    la    maison    Jansen    puis    se    met    à    son    compte    en    tant    qu’architecte    d’intérieur. Il travaille    aussi    bien    en    France,    en    Chine    ou    au    Moyen    Orient.        Sa    particularité,    malgré    l’arrivée   du    numérique,    est    de    continuer    à    dessiner    tous    ses    projets    à    la    main.

En    mai    2017,    il   est    victime    d’un    grave    AVC    qui    le    plonge    1    mois    dans    le    coma.    Quand    il   reprend    conscience,   les    médecins    qui    le    suivent    sont    très    réservés    sur    ses    chances    de    retrouver  un    minimum    de   facultés,    ne    serait-ce    que    l’usage    de    la    parole.

Déjà    à    l’hôpital,    l’entourage    de   Gilles    lui    met    dans    les    mains    de    quoi    dessiner    et    plus    tard    les  pinceaux.    Les    premiers    résultats    ne    sont    pas    encourageants    mais    Gilles    se    rend    vite    compte    de   ce    que    peut    lui    apporter    une    activité    artistique : Déjà    simplement    lui    procurer    une    activité    pour   lutter    contre    l’ennui.    La    création    artistique    fait    travailler    le    cerveau    ,    c’est    un    excellent    moyen   de    rééducation.

Depuis    4    ans,    ses    séquelles    (aphasie)    ne    lui    permettant    plus    d’exercer    son    métier,    Gilles    s’est   plongé    totalement    dans    la    peinture.    Il    a    redéveloppé    un    véritable    esprit    créatif.    Sa    production    est  impressionnante    et    la    qualité    des    œuvres    va    croissante.        Il    désire    aujourd’hui    pouvoir    exposer   son travail    effectué    depuis    son    retour    à    la    maison    mi    septembre    2017    et    montrer    que    même    quand  tout    semble    perdu,    il    y    a    toujours    un    espoir    de    renaitre    à    la    vie.   



 
img137.jpg
"Notre-Dame brûle", Gilles Quiffet. Chapitre "un regard sur l'actualité"
bottom of page